Acrobranche

, par  Laurent , popularité : 3%

L’année dernière, nous avons fêté l’enterrement de vie de garçon de Thomas en grimpant aux arbres. Cette année, nous avons réédité l’exploit, mais le casting était différent.

Le lieu n’a pas changé. Il s’agit du Parc Aventure du Ranch Davy Crockett à côté de Disneyland. Nous avions rendez-vous à 15h00 pour nous équiper d’un baudrier et de mousquetons. Après une formation aux techniques d’escalade dans les arbres, nous étions libre de choisir le parcours qui nous plairait le mieux.

JPEG -
Le Crew

L’année dernière, nous avions déjà effectué les parcours bleu et noir. Cette année, je voulais expérimenter le parcours rouge. J’ai ainsi tenté de persuader les autres de me suivre sur ce parcours. Mais, j’ai peut-être surestimé les forces de mes comparses, qui malgré une expérience antérieure d’acrobranche n’étaient peut-être pas préparés à ça. Certains ont abandonnés en cours de route.

De plus, il faut savoir que les parcours du Parc Davy Crockett sont particulièrement longs (ce qui n’est pas un mal, au contraire). L’acrobranche qui nous avions testé avec mon beau-frère cet été en Dordogne était beaucoup plus simple et ses parcours étaient beaucoup plus courts.

JPEG -
Au sommet !

Le parcours rouge avec ses 18 ateliers dont un saut de Tarzan de 16 mètres a vu un certain nombre d’abandons ou d’échecs. [1] Après avoir terminé ce parcours culminant à une altitude d’une douzaine de mètres, nous avons attaqué le parcours bleu. Plus facile et moins physique, il nous permettra de clore notre périple de manière plus saine et plus drôle. Sa progression fut assez rapide. L’atelier le plus cool de ce parcours était la tyrolienne de 145 mètre de long et de 4 mètres de dénivelé tranversant tout le bois.

JPEG -
Une spectatrice

Par la suite, il était prévu un restaurant laotien de Bussy Saint Georges, mais tout le monde (excepté mon beauf’) s’est défilé.

A tord à mon avis, car ce restaurant est somptueux ! Sans compter l’esquive des embouteillages emblématiques du dimanche soir sur l’A4 pour rentrer sur Paris ; ce restaurant propose une carte incroyable avec des plats et des desserts inconnus et délicieux que l’on n’a pas l’habitude de rencontrer dans un restaurant asiatique plus classique. Ma soeur nous a rejoint pour cette fin de week-end.

Si vous voulez y aller, c’est Les Milles Élephants, 3 place Fulgence Bienvenüe, devant la gare.

[1Je tairais les noms afin de ne pas les humilier. ;-)