Au Stade où j’en fus

, par  Laurent , popularité : 4%

En attendant le développement d’articles sur les détails mon voyage en Grèce, voici un article qui a pour l’unique but de vous rendre jaloux. Samedi dernier, j’ai eu la chance d’assister au concert de U2 au Stade de France étape de leur 360° Tour. Merci Zaza.

C’est presque à la dernière minute, qu’une bonne amie m’a proposé de profiter du concert de ces monstres sacrés de la musique. De plus, c’était la première fois pour moi que je mettais les pieds au Stade de France.

Bien que loin et pas forcément bien placé par rapport à la scène. Un pilier de la fameuse Claw [1] nous empêchait d’embraser le spectacle. Toutefois, les artistes se promenaient sur une passerelle mouvante au dessus de la fosse. Le son était surprenant pour un concert dans un stade. J’ai trop eu de mauvaises expériences de sonorisation dans les concerts de grande ampleur. Là, ce fut une bonne surprise. Et puis les effets lumineux produits par le décor étaient tout bonnement incroyables.

Musicalement, les vieillissants U2 tiennent toujours bien la route et nous ont offerts durant une bonne partie du concert des morceaux extraits de leur album. Puis, ce fut au tour des standards sur la fin et lors du rappel.

Ils enchaînèrent ainsi les morceaux deux heures durant, parfois entrecoupées par du préchi-précha bien-pensant [2] un brin ridicule.

Conclusion : ce fut tout de même un très bon moment.


- Du vieux :



- Du neuf :


[1The Claw, c’est le nom de l’abri de scène inventé pour l’occasion et destiné à permettre un concert à 360°, comme le titre de la manifestation le promettait.

[2Duplex avec ISS, discours de Desmond Tutu, soutien à Aung San Suu Kyi et à leur propre ONG...