Bali : sa spiritualité

, par  Laurent , popularité : 2%

Dans un article précédent, je vous présentais l’île de Bali, en expliquant que son charme certain était dû en grosse partie à sa particularité religieuse. Cette particularité s’appelle Agama Tirtal, la science de l’eau bénite. C’est le nom du particularisme balinais.

Les balinais sont donc en grosse partie hindouistes. Ils se retrouvent dans la tradition védique et vénèrent la trinité des dieux hindous : Brahma, Vichnou, et Shiva (la Trimoûrti) ainsi que leur descendance et leurs avatars.

De Bali : Temples et lieux remarquables
De Bali : Temples et lieux remarquables

Mais, au delà de ça, ils sont très superstitieux et à leurs croyances hindoues se superpose un animisme très marqué. Les ancêtres, les arbres, les montagnes et les anciens rois occupent également une place importante dans le culte balinais. Les buta kala, les malicieux esprits de la terre habitent les endroits remarquables (un carrefour, une rivière, un arbre ou un rocher) et il faut les apaiser avec des offrandes

De Bali : Temples et lieux remarquables

Voici un exemple d’arbre sacré. Il est vénéré et drapé du Poleng, un tissus en damier noir et blanc symbolisant l’équilibre du monde. L’arbre est creux et on peut le visiter. Toutefois, il est interdit aux femmes ayant leurs règles d’y pénétrer car considérées comme impures.

De Bali : Temples et lieux remarquables

Chaque famille, chaque habitation contient un temple privé [1] dans lequel est érigé plusieurs pelinggih, des autels, (souvent traduit “tabernacles” en français) servant à honorer qui les ancêtres, qui la Trimoûrti, qui les rois déifiés.

De Bali : Temples et lieux remarquables

Dans les rizières, on trouve un grand nombre de petits autels en bambou ou en dur servant à vénérer Dewi Sri, la déesse du riz. Elle seule est garante de la fertilité de la moisson.

De Bali : Rizières et paysages

Au pied des montagnes ou des volcans, au bord des lacs, de nombreux temples vénèrent les divinités de ces éléments naturels. Souvent le tabernacle servant à les vénérer est un meru au nombre de toit impair (7, 9 ou 11 le plus souvent). Ainsi, le plus grand temple de l’île, le Pura Besakih, situé dans la localité du même nom, est dédié à Dewi Agung, la déesse du volcan Gunung Agung (aussi point culminant de l’île).

De Bali : Temples et lieux remarquables
De Bali : Temples et lieux remarquables

Il y aurait 15 000 temples à Bali. Peut-être 200 000 en comptant les temples familiaux. Chaque temple possède un anniversaire. Une cérémonie spéciale à lieu tous les 210 jours, tous les 210 mois et tous les 210 ans dans chaque temple. Mais tous les temples ne fêtent pas leur anniversaire le même jour (heureusement). C’est l’occasion de grandes fêtes avec des pèlerins venant de partout, des transes mystiques, des décorations typiques [2], des musiciens, des danseurs...

De Bali : Temples et lieux remarquables

Voici le Dragon Barong représentant l’ordre cosmique et en guerre perpétuelle avec la sorcière Rangda représentant le chaos.

Juste une précision avant de clore cet article, il y a également des musulmans à Bali. Environ 20 % de la population. Ceux-ci sont également très superstitieux et veillent à ne pas froisser les esprits.

Il y a également beaucoup de bouddhistes. Toujours par peur de froisser les esprits, certains bouddhistes vont prier dans les temples hindouiste. Et inversement, certains hindouistes vont prier dans les temples bouddhistes (Bouddha est considéré chez-eux comme un avatar de Vishnou). Mais tous les bouddhistes ne vont pas dans les temples hindouistes, comme tous les hindouistes ne vont pas dans les temples bouddhistes. Vous avez compris ?

De Bali : Temples et lieux remarquables

Temple bouddhiste.

Pour voir les photos (au contour gris) en plus grand et pour accéder à d’autres images, il suffit de cliquer dessus.

[1Obligatoire pour avoir un permis de construire, même pour les représentants des autres religions.

[2comme des arches en bambou symbolisant la queue du dragon Barong, gardien de l’équilibre cosmique.

Navigation