Barbecue annuel

, par  Laurent , popularité : 7%

J’ai laissé filer plus d’une semaine après l’évènement avant de mettre l’article en ligne. C’est long. Ça ne me ressemble pas.

Toutefois, mieux vaut tard que jamais. Donc, voici un article que je n’ai pas incorporé dans la série des s’occuper l’été à Paris car l’action décrite ne se passait pas à Paris, justement. Mais, nous n’en n’étions pas très loin, car il s’agissait de mon rendez-vous estival annuel à Claye-Souilly.

Comme il y a deux ans, la météo n’était pas au rendez-vous [1]. Mais quelques éclaircies et une température plus clémente a rendu notre rencontre plutôt agréable.

Cette année, le thème était asiatique et un grand nombre de pays s’est retrouvé représenté dans nos assiettes.

Avec au programme : apéro bien pourvu pour démarrer. De quoi se désinfecter le gosier.

L’apéro
Onion rings, frites de tarot, gâteaux de maïs au varech, haricots chinois frits au wazabi, gâteaux portes-bonheur...

Après, alors que tous les convives ne sont pas encore arrivés, nous sommes entré dans le vif du sujet : les brochettes d’espadon mariné au citron et à l’huile d’olive. Le tout était accompagné de différents vins gouleyants et jus de fruits artisanaux apportés par les convives.

Brochettes d’espadon
Du citron, de l’huile d’olive et des herbes telles que du thym, du persil (beaucoup) et du cerfeuil vous seront utiles pour préparer la marinade dans laquelle vont baigner le poisson, le poivron et la courgette en tranche toute la nuit.

Puis, nous avons enchainé avec des tranches de lard braisées aux épices, accompagnées d’un taboulé. En légume, j’ai servi des aubergines farcies à l’oignon et au fromage, cuites au barbecue.

Nico : « C’est moins piquant que la fois dernière. »
Et oui, pas d’expérience trop épicée cette fois-ci.

Pour les adeptes des saucisses grillées, une variation sur le thème leur a permis de goûter à d’excellentes petites saucisses de porc thaïs à la citronnelle et à de très bonnes petites saucisses chinoises au Mei Kwei Lu, un alcool fort qui a mis le feu aux braises.

Mmmm !
J.P. aprécie.

Enfin pour finir en beauté, le plat de résistance fut des brochettes de bœuf mariné à la sauce yakitori.

Brochettes de bœuf Yakitori
De la sauce Yakitori comme on en trouve dans les restaurants Japonais, du sucre cassonade, un peu d’ail et d’échalotte haché et votre marinade est prête. Reste à y tremper la viande et l’oignon rouge des brochettes.

Un plateau de fromage a circulé et en dessert nous avons énormément apprécié le gâteau fondant au chocolat de Claire (en médaillon). Au final, comme le veut la tradition, nous avons digéré en regardant le café couler lentement sur la table [2].

Ainsi, pour évacuer tout ça, il a fallu faire beaucoup de sport sur les appareils de la cave de mes parents [3].

Merci à tous les convives de m’avoir fait l’honneur de votre présence, même si certains n’ont fait qu’un saut juste pour dire bonjour.

[1Souvenez-vous, pour des raisons indépendantes de ma volonté, l’année dernière il n’y a pas eu de barbecue.

[2Dans les deux sens du terme.

[3Je n’ai pas de photos, mais si certains en ont pris... À bon entendeur !