Cinéma en plein air

, par  Laurent , popularité : 1%

Cela fait un petit bout de temps que je n’ai pas laissé ma marque sur ce blog. En effet, l’été et la météo très favorable du moment incitent plus à sortir qu’à rester derrière son écran.

Et parmi les sorties les plus prisées ces temps-ci, c’est La Villette et son cinéma en plein air.

Pique-nique et ciné, la recette d’une bonne soirée

Effectivement, j’habite à 200 mètres de la Prairie du Triangle où tous les soirs de juillet et août depuis maintenant 16 ans est projeté un film sur écran géant.

C’est un moment propice où il est permis de savourer les charmes de Paris l’été. N’en déplaisent aux parigophobes, Paris n’est pas une ville morte l’été et quelques loisirs existent pour ceux qui ne s’enfuient pas en province. J’ai tendance à aimer cette ambiance de ville calme du début août, ce qui me pousse en général à partir plutôt en vacances à l’arrière saison. Passer l’été à Paris, c’est pouvoir enfin voir la Capitale autrement, dégagée du stress du reste de l’année. Se mettre enfin dans la peau d’un touriste étranger et de pouvoir observer la ville avec son regard.

JPEG -
Prairie du Triangle à la Villette

Mais revenons à nos moutons. ces derniers jours, j’ai pu assister à la projection de Out of Africa en compagnie de quelques amis du boulot et aussi à celle de Master and Commander, le lendemain avec des vieux potes.

Le cinéma en plein air, est devenu pour moi une institution de l’été. Un rituel élaboré permet dès le départ à se mettre dans l’ambiance. Voici la recette :

- Arrivée vers 19h30 par une soirée ensoleillée. En général, la pelouse n’est pas encore trop occupée, cela permet de choisir un endroit bien placé pour pique-niquer et voir le film.

- Pique-niquer. La séance de ciné ne commence qu’à la tombée de la nuit. Soit vers 22h30. En attendant, il faut absolument profiter des derniers rayons de soleil et de l’herbe verte et épaisse. Une seule solution, le pique-nique. Celà fait parti du rituel, qui permet une convivialité chaleureuse avec ses amis et les voisins de pelouse. De plus, c’est un bon moyen de se mettre dans l’ambiance et de s’assurer un espace vital. Je vous conseille un salmigondis de plats que chaque convive aura bien fait d’apporter. N’oubliez pas l’apéro et le dessert !

- Regarder le film. Là, on profite de la baisse de la température caniculaire du jour pour profiter d’un bon spectacle sur un écran immense, bercé par une légère brise. De très bons films cultes ou de surprises méconnues sont présentés tous les ans. (Cette année, le thème, c’est Des Hommes et des bêtes). Certains profiteront de l’épaisseur de la pelouse pour piquer un somme relaxant et réparateur.

- Plier bagage. Le générique de fin, sonne la fin des festivités. C’est le moment le plus dur. A la fin du spectacle, il faut rentrer se coucher, même si on resterait là toute la nuit. Ne soyez pas pressés d’attraper le dernier métro, de toute façon, à partir d’une heure du matin, il n’y en a plus. Vous avez la solution du Noctilien, ce bus de nuit dont le service est quadruplé les nuits du week-end. Depuis la Villette, il y a la ligne N13 qui vous fera traverser Paris en une trentaine de minute jusqu’au-delà de Montparnasse.

JPEG -
Ecran géant de la Villette

Quelques articles de blogs intéressants

Changeons de sujet : quand je ne suis pas au cinéma en plein air et quand je ne rédige pas mon blog, je lis celui des autres. Ci-dessous, je vous présente une série de liens web qui recensent quelques articles que j’ai trouvés particulièrement intéressants :

- Voici ici un bon résumé de ce que je ressent quand j’entends parler de la Coupe du Monde : Maliki

- Comment réparer sa cafetière dans notre monde moderne :
Vive le matériel libre.
Il s’agit d’un petit billet sympa à lire, et notez l’analogie avec notre DADVSI.

- D’ailleurs, au sujet de la loi DADVSI et de son vote définitif par
l’Assemblée et le Sénat, nous pouvons assister à la création d’un nouveau parti politique :
Le Parti Pirate.

- Sinon, j’ai bien aimé cet intéressant article sur la prostitution :
e-Prostitution.
Quel rapport me demanderez-vous ? Aucun, mais pour moi, l’exploitation
de l’Homme par l’Homme est un sujet à ne pas prendre à la légère (même
si là ce sont en majorité des femmes).

- Enfin, voici une lien qui souligne la différence culturel entre la France et le Japon concernant la séparation spatiale entre l’espace privé et l’espace publique. Très intéressant : www.espacestemps.net.

- Ah ! J’allais oublié le blog du Monolecte avec deux articles récents :
Vous avez perdu quelque chose ? et Egoïstes !.

Voilà, j’espère que vous trouverez ces liens aussi passionnants que je les ais trouvés. A la prochaine !

Voir en ligne : Cinéma en plein air à la Villette (le programme)