Comment nous avons pu occuper notre confinement en jouant au jeu de rôle Le jeu de rôle en confinement – partie 1

, par  Laurent , popularité : 4%

Pendant deux mois nous avons été confinés pour empêcher la dispersion exponentielle d’un sale virus. Pendant tout ce temps, il nous a été impossible d’aller dans un cinéma, impossible de faire du sport, impossible de fréquenter un théâtre ou impossible de dîner au restaurant.

Que nous restait-il pour nous occuper ? Les « apéros Skype » ? Mieux ! Le jeu de rôle en ligne !

Je vais vous proposer une série d’articles qui va vous narrer comment une bande de potes a renoué avec le jeu de rôle après une dizaine d’années [1] sans pratiquer. En voici le premier.

Permalien : https://www.acadamia.org/article384

Je pars du principe que vous savez ce qu’est un jeu de rôle sur table. Si vous ne savez pas, allez voir cette intéressante et courte vidéo : Qu’est-ce que le jeu de rôle, par Maxime Chattam ?

Un manque intense

Tout d’abord, avant le confinement, l’idée me titillait depuis pas mal de temps. Jouer un rôle me manquait, maîtriser une partie me manquait également. Le jeu de rôle est une activité qui fait travailler de manière très intense son imagination. Le jeu de rôle dépayse, le jeu de rôle amuse, le jeu de rôle détend et il nous permet de nous évader. Cette activité fait beaucoup plus d’effet à mon cerveau qu’un roman ou une série. C’est difficile à imaginer pour quelqu’un qui n’a jamais pratiqué ou qui est tombé sur un mauvais meneur de jeu.

Image rigolote trouvée sur le site associatif https://lesyeuxdanslesjeux.com, tous droits réservés.
Image trouvée sur le site associatif https//lesyeuxdanslesjeux.com/, tous droits réservés.

Donc, depuis une dizaine d’années sans pratiquer, le manque s’intensifiait au fil du temps et un grand nombre d’idées de scénarios s’entassaient dans le fond de mon crâne. L’année dernière, j’ai animé une partie d’initiation auprès de mes neveux et rien que ça, ça a déclenché de grosses émotions nostalgiques.

J’étais donc très motivé à l’idée de me replonger dans ce loisir pour lequel j’ai passé un temps fou dans ma jeunesse et qui a construit une partie de ma personnalité. Ainsi, entre anciens potes rôlistes nous étions déjà en discussion très avancée dans le but de reformer une table. Il restait à savoir où et quand ? Car les métiers et les vies de famille de chacun ne permettent pas facilement de synchroniser les agendas.

Le confinement est arrivé

Donc, si le confinement n’a pas été le déclencheur, il a été l’accélérateur. Comment occuper nos week-ends enfermés ? Avec un autre groupe d’amis, nous avons trouvé le moyen de jouer à des jeux de société à distance via web-conférence. D’excellents jeux comme Welcome to..., comme Corinth ou encore comme Tanuki Matsuri permettent facilement de jouer en visioconférence.

Il ne restait plus qu’à transformer l’essai avec le jeu de rôle.

À suivre... bientôt !

Dans les articles suivants, je vais aborder ces sujets :

Et vous ? Comment avez-vous occupé votre confinement ? En avez-vous profité pour faire quelque chose que vous remettiez inlassablement à plus tard ? Laissez vos commentaires ici.

[1Plus d’une quinzaine d’années pour certains d’entre nous.