Coupe du Monde des Fous

, par  Laurent , popularité : 1%

C’est bientôt la Coupe du Monde de Football et déjà je suis énervé.

Non pas parce que j’attends ce moment avec impatience. Mais, au contraire, parce que je sais que que malgré mon rejet éternel de ce sport d’abrutis [1], je ne serais pas épargné par la déferlente « foot » dans ma vie courante. Heureusement, qu’il y a des consolations. Les femmes de supporters esseulées, par exemple. Car la Coupe du Monde de Foot, c’est aussi la fête des cocus [2].

Donnez leur des jeux et du pain... Et du sexe aussi !

Remarquez, maintenant, ces cocus de supporters se rattrapent plutôt bien, car à proximité des stades en Allemagne, s’ouvre des bordels géants, de véritables supermarchés de la prostitution. Encore une raison pour moi de mépriser ces masses grouillantes que sont les supporters de football.

Tiens, d’ailleurs, l’année dernière, en Allemagne toujours, une femme s’est faite radiée des listes de l’agence pour l’emploi local, parce qu’elle avait refusé un emploi d’hôtesse dans un bordel. Voilà l’illustration d’un monde à l’économie ultra libéral. Une travailleuse du sexe, c’est une travailleuse comme les autres. Tant qu’il y a de la demande, il y a de l’offre. C’est un commerce comme les autres. Et l’État et ses lois ne devraient surtout pas perturber la sacro-sainte liberté du Marché. Ben voyons. Pourquoi pas l’inverse et le retour à l’esclavage tant qu’on y est ! Est-ce que ça justifie les trafics et les humiliations ? Demain, on légalisera les commerces d’arme et de drogue pour les mêmes raisons. Tout ça me rappelle une pensée d’Alphonse Allais : « Un criminel est une personne avec des instincts de prédateur et qui n’a pas assez de capital pour fonder une société. »

Pendant les matchs, les havres de paix sont réservés aux filles

Mais revenons à nos moutons : La Coupe du Monde de Football. Dernièrement, j’ai vu une pub pour une boite ou un restau (je ne sais plus) qui organisera durant cette foutue Coupe du Monde des soirées "100% sans foot" uniquement pour les filles. Pour qu’elles ne s’ennuient pas pendant les matchs.

Bravo ! Et nous les pas-si-rares-que-ça hommes hétéros pour qui ce sport ne nous inspire qu’indignation, pourquoi nous n’aurions pas le droit aussi de profiter des boites et des restaurants dans lesquels il n’y aurait pas de télévision allumée sur un rectangle d’herbe OGM verte sur laquelle des joueurs traités comme des chevaux par leurs « clubs » s’époumonent devant une assemblées d’hystériques grégaires ?

A ce sujet, pour lutter contre l’invasion du foot dans les lieux publics, j’en profite pour vous renvoyer au site de l’association Zalea TV qui propose une télécommande universelle dont l’unique fonction et d’éteindre les télévisions que vous trouverez sur votre chemin.

L’homme, est-il un supporters de foot par nature ?

Pour résumer mon propos, je crois qu’en effet, les supporters de foot ont fait beaucoup mal à l’image de marque de la gent masculine dans l’esprit des femmes.

Bon, c’est vrai. Pour les hommes aussi, quelqu’un qui n’aime pas le foot, il y a de forte chance que ce soit un homo. Je vous conseille de voir le film Grégoire Moulin contre l’Humanité pour vous en convaincre [3].

Dans l’imagerie collective des jeunes filles célibataires aussi, un homme hétéro ne peut pas être autre chose qu’un fan de foot buveur de bière. Et je les plains beaucoup, si lors de leurs relations avec des représentants de l’autre sexe, elles n’ont croisé que des gars comme ça. La pub que j’ai évoqué ci-dessus, m’a remémorer certaines anecdotes significatives de cet état de fait.

Anecdote numéro 1 : je suis invité chez une amie. Elle me dit : « Tiens, comme je savais que tu venais, j’ai acheté de la bière. Tu en veux une ? » « Ben, oui, pourquoi pas, trinquons ! » Elle me tend la bouteille et de son côté se sert un Perrier. Je n’ai rien dit sur le coup, mais j’en ai déduit qu’elle s’imaginait que parce que j’étais un homme, je devais être par nature un buveur de bière.

Et bien non ! Maintenant, je l’avoue, je suis hétéro, mais (même si de temps en temps je ne rechigne pas à m’en jeter une derrière le col) je passe plus de temps à boire du thé que de la bière ! Mes boissons favorites sont le thé et le café et je dois absorber une pleine théière par jour. Les bières qui trainent dans le frigo ne servent pas à mes soirée seul devant la télé, mais seulement en cas d’éventuelles visites amicales impromptues. J’ai aussi du champagne dans mon frigo. Mais c’est pour d’autre types de visites amicales impromptues [4].

Anecdote numéro 2 : au cours d’une discussion, une amie me dit : « Je n’ai pas osé te déranger ce soir là car je ne voulais pas te déranger. Tu devais regarder le match de foot avec tes copains. » « Quelle idée ! » me suis-je exclamé. Qu’est-ce que ça veut dire ? Non, je n’était pas en train de regarder ce match de final de je-ne-sais-plus-quoi. D’une part parce que j’abhorre le foot et parce que heureusement, j’ai dans ma vie mieux à faire que m’extasier sur des gars qui courent après une balle à la télé. Si je devait réunir des copains chez moi, j’espère que ce serait pour réunir une assemblée mixte et pour une activité plus conviviale et plus stimulante intellectuellement que de visionner un match de foot. [5]

Que trahi la réflexion de cette amie, qui ne me connaissait pas si bien que je le pensais. A-t-elle une image tronquée de moi et je ressemble à tous ces fans de foot buveurs de bière et mangeur de pizza les soirs de match ? [6] Où bien calque-t-elle sur moi la perception qu’elle a du mâle hétéro occidental moyen ? Je penche pour la deuxième solution tout en étant déçu que cette image porte un coup fatal à notre condition de mâle respectable.

Pour conclure ce petit laïus, je modèrerais mes propos. Imaginez que l’imagerie populaire ne soit pas d’associer l’image de l’homme moyen à celle d’un supporter de foot, mais à celle d’un supporter du Tour de France. Ce serait pire, non ? Et pourtant, dans la foulée de la Coupe du Monde, on va se le taper aussi le Tour de France.

Voir en ligne : Planète Football ou comment le foot occulte les problèmes politiques

A noter que pendant la durée de la Coupe du Monde, le Syndicat des Théatres Privés de Paris proposeront des tarifs réduits pour les pièces en représentation. Un bon plan donc...

[1Je pense plus aux supporters qu’aux joueurs, rassurez-vous.

[2Ah ! 1998, nostalgie ! Winking 4

[3Il y a d’ailleurs un remake américain en préparation de ce film : Gregoire Moulin Vs. Humanity. Si si si !

[4Allez voir le chapeau de ce texte et vous ferez le rapprochement.

[5Une soirée jeu, par exemple. D’ailleurs, je propose de faire des soirées dissidentes pendant les grands matchs de foot de cet été. Je propose de faire des soirées destinées aux jeux de sociétés.

[6Et là je suis vexé.