D’étranges tags en Gare de Paris-Austerlitz

, par  Laurent , popularité : 9%

Comme une brèche spatio-temporelle, un petit bout d’histoire surgit dans notre quotidien. C’est incroyable ce qu’un peu de peinture écaillée sur un mur peu faire comme effet. Une série d’images viennent en mémoire ; les cours d’Histoire, les récits des grands-parents, des images de films...

La Wehrmacht est à Paris.

Paris-Austerlitz est une gare mal-foutue, qui a subit dans son passé un développement anarchique. Contrairement à la Gare de l’Est, très belle et lisible dans l’espace, la Gare d’Austerlitz longtemps menacée de disparition par la promotion immobilière de la ZAC Rive-Gauche, est pleine de recoins, de salles, de cours et de parkings abrités.

Coincée entre le plus grand hôpital du Monde [1], La Pitié-Salpétrière, et la Seine, sa verrière est percée par le métro aérien et des voies pour taxis la traversent de part en part. Le trou d’entrée du tunnel du RER C a fait reculer des quais Grandes Lignes de quelques centaines de mètres vers la banlieue, laissant une large surface pour un grand foutoir et un parking. Des ajouts de toutes les époques, en briques, en béton font comme d’hideuses saillis sur pilotis au dessus des voyageurs perdus dans la Cours des Arrivées. Ne serait-ce que la verrière « historique », il faut avouer que cette gare n’est pas très belle.

En plus, en ce moment, elle est en travaux. Mais, c’est perpétuel chez elle. Actuellement, les travaux visent augmenter les surfaces commerciales de ce lieu dédié à l’origine aux voyages.

Mais les travaux ont ceci de particulier. Parfois, une cloison, une parement ou un peu de peinture est retiré laissant dévoiler ce qui ce cachait en dessous.

C’est ainsi qu’un morceau d’histoire fait irruption dans notre quotidien. Une histoire peu banale. Occultée. Non pas un de ces monument qui fait la fierté de notre histoire et que, bien qu’ancien, reste ancré dans le monde contemporain. Mais, plutôt un témoin de cette histoire effacée et fantasmée en noir et blanc.

Le voyageur subit alors une expérience déconcertante et devient l’archéologue involontaire de notre histoire moderne. Une histoire récente, mais qui pourtant parait éloignée.

Austerlitz dévoile les traces de son passé, quand les troupes allemandes avaient besoin de s’orienter dans un Paris occupé.

JPEG -
Tags étranges en Gare d’Austerlitz
Photo prise avec un mobilophone, le mercredi 22 mars 2006 dans un recoin d’Austerlitz en travaux.

[1En terme de surface.