Et la panne fuzz

, par  Laurent , popularité : 2%

A peine je termine le montage de la vidéo du 14 juillet, que ma ligne ADSL est coupée du jour au lendemain sans raison. Malgré le dégroupage total, d’après Clu*****net, ce n’est pas leur faute, mais celle de FT, le possesseur des derniers mètres de câble. Deux jours sans Internet, la panique ! Maintenant, le problème est réglé. Et, j’ai pu faire cette mise à jour en vous présentant la vidéo du 14 juillet.

Et puis en bonus, voici également mon sentiment sur le film Hot Fuzz.

14 juillet 2007

Pique-Nique et barque au Bois de Boulogne


Hot Fuzz

L’affiche est trompeuse, car il s’agit bien d’une comédie. Le duo du film Shaun of the dead, excellente parodie de films de zombies reviennent cette fois pour une comédie policière.

Hot Fuzz

Ici, ils passent à la moulinette des institutions britanniques comme Miss Marpple ou Inspecteur Barnaby, mais se moquent également des grosses productions américaines comme Point Break [1] ou Bad Boys. Et puis, au passage, comme ils l’ont fait pour Shaun of the dead ils en profitent pour instiller une petite critique de la société. Ici, ils égratignent la politique sécuritaire anglaise.

Le film est très drôle et je l’ai beaucoup apprécié, même s’il reste en dessous, très en dessous de leur précédent.

Mais peut-être que mon jugement sur ce film est faussé car à quelques fauteuils de moi sur la droite était assis un jeune couple. Ils s’étaient mis là alors que le cinéma était quasi désert. Va comprendre. Peut-être que leur penchant pour l’exhibitionnisme est plus élevé que celui pour l’intimité. Car, le corps de leur partenaire respectif les intéressait manifestement plus que le film projeté sur l’écran. Ils ont passé plus de temps à se toucher l’un, l’autre que de regarder le film. Et le comble, c’est qu’entre deux gâteries à son conjoint, la fille passa plusieurs coups de téléphone sans aucun remord. Dans le noir d’une salle de cinéma, les gens font ce qu’ils veulent mais surtout QU’ILS NE TÉLÉPHONENT PAS !

Pendant ce temps, Yann et Ghislain, assis sur ma gauche n’ont rien remarqués tellement le film leur plaisait.

[1Décidément, c’est LE film dont on aime bien se moquer dans les parodies.