L’Homme est-il bon ? La SF dans l’actualité.

, par  Laurent , popularité : 3%

J’ai vu récemment un court-métrage qui montre un cosmonaute à bord d’un chasseur de type « Guerre des Étoiles ». Il s’écrase sur une planète et est poursuivit par un monstre extraterrestre. Après une partie du jeu du chat et de la souris, l’extraterrestre rattrape l’homme le dominant physiquement. Il arrache une oreille de l’homme et la met dans la bouche. L’extraterrestre prend alors une mine dégouttée et recrache l’oreille de l’humain. Puis, il s’en va.

Le titre du court-métrage était : L’homme est-il bon ?

Cette petite histoire, n’est là que pour illustrer mon propos. Je suis un grand fan de littérature SF. Et je suis persuadé que la Science Fiction ne sert pas qu’à montrer les applications de la technologie et de la science dans le futur ; mais elle sert aussi à la critique sociale.

Je vous conseille au passage le retour aux valeurs sûres : 1994 de George Orwell (“Big Brother is watching You”), Le Meilleur des Mondes de Aldous Huxley...

Et face à la tournure que prends les événements, je me retrouve devant un grand moment de doute. Alors, comme d’habitude, je me tourne vers la SF pour répondre à ces interrogations.

Ainsi, je me remémore cet extrait du grand bluff cinématographique qu’est le film Matrix :

(L’agent Smith s’adresse à Mr Anderson / Neo)

« Je souhaiterais vous faire part d’une révélation surprenante. J’ai longtemps observé les humains. Et ce qui m’est apparu, quand j’ai tenté de qualifier votre espèce, c’est que, vous n’étiez pas réellement des mammifères. Tous les mammifères sur cette planète, ont contribué au développement naturel d’un équilibre avec le reste de leur environnement. Mais vous, les humains, vous êtes différents. Vous vous installez quelque part, et vous vous multipliez. Vous vous multipliez jusqu’à ce que toutes vos ressources naturelles soient épuisées. Et votre seul espoir de réussir à survivre, c’est de vous déplacer jusqu’à un autre endroit... Il y a d’autres organismes sur cette planète qui ont adopté cette méthode. Vous savez lesquels ? Les virus. Les humains sont une maladie contagieuse, le cancer de cette planète. Vous êtes la peste, et nous, nous sommes l’antidote. »

Et si l’agent Smith avait raison ?