La peur tue l’esprit

, par  Laurent , popularité : 7%

En ses temps troublés le fond de commerce d’une certaine élite politique est la Peur. La peur de l’insécurité, la peur du pauvre, la peur de l’autre, de ses enfants, de l’Islam, de quelques voitures qui brûlent... Car, quoi de mieux que la Peur pour faire accepter l’inacceptable aux peureux ?

Dans Dune, Franck Herbert faisait dire à sa caste de Bene Gesserit : « La Peur tue l’esprit ». C’est, on ne peut plus, vrai.

Ainsi, en ces temps de Peur, je suis heureux de tomber au détour des méandres d’Internet sur cette citation venue du fond des âges. Elle date d’une époque où la situation était pourtant beaucoup plus trouble qu’aujourd’hui, mais où l’élite politique avait encore en vue l’émancipation de l’Humanité :

« Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l’une ni l’autre. » ( Thomas Jefferson )

Au lieu d’ériger nos libertés comme exemple et comme une fierté. Au lieu de donner l’exemple aux opprimés, mais surtout aux oppresseurs de tout bord qui cherchent à étendre leur puissance sur notre civilisation. Nous nous courbons. Nous affichons notre lâcheté. Les terroristes ont déjà gagnés.

Rogner sur des droits qui semblaient fondamentaux sous prétexte de « pragmatisme », n’est-ce pas une nouvelle forme d’obscurantisme ? Quelle est cette force qui nous pousse au recul ?

La seule Liberté en progression constante, c’est celle du Marché...


Voici les deux articles édifiants qui m’ont une fois de plus incité à l’ouvrir dans le vent :

- Le journal d’un avocat
- Le monolecte