Rencontre ludique

, par  Laurent , popularité : 2%

Le week-end passé et la semaine en cours sont très riches en évènements. De quoi alimenter ces pages Web avec beaucoup de contenu. Tellement que je ne sais pas si j’aurais le temps de tout mettre. En attendant, voici le compte-rendu de la dernière soirée jeux.

À l’occasion du week-end du Salon du jeux de société, j’ai une nouvelle fois invité les plus joueurs de mes amis à venir manipuler du carton coloré et des petits bouts de bois peints samedi dernier.

Mais, une fois n’est pas coutume, ce jour là, j’ai eu la flemme de prévoir un repas. Donc j’ai proposé à tous mes invités de tester un nouveau restaurant Chilien qui vient d’ouvrir dans mon quartier, à deux pas de la maison.

El Molino

El Molino, ce lieu se présente comme un restaurant aux spécialités franco-chilienne faisant également bar à vin. Il propose en effet une carte de brasserie des plus classiques (mais écrite en espagnol) à l’exception près que s’y sont glissés des plats typiques du sud du continent Américain. La carte des vins est longue et fait grande part à des crus de l’hémisphère sud. Le prix de ceux-ci est plutôt dans la tranche haute, mais le merlot chilien choisi par Sébastien n’avait pas à rougir de la comparaison avec certains de nos élixirs hexagonaux.

En ce qui concerne la cuisine, nous avons particulièrement apprécié le Pastel de Choclo, sorte de gratin de viande de poulet et de bœuf haché mélangé à une purée de maïs. Le poulet mariné au miel avait l’air très bon. Les brochettes d’agneau qu’avait pris Aude, à côté, paraissaient très banales.

Les desserts n’ont pas dû me marquer, car je n’ai plus aucun souvenir de ceux-ci. Pourtant, je suis sur qu’ils proposaient des spécialités.

Il est dommage qu’il n’y ai pas de formule ou de menu et que tout soit à la carte. De même, la carte des vins n’était pas très abordable.

Nous sommes rentrés chez moi pour le café. Nous avons alors pu commencer notre première joute de la soirée, un longue partie de Vinci. Stéphane qui a snobé le restaurant nous a rejoint à ce moment là. Il devait être aux alentours de 22h00.

Vinci

Vinci, ringardisé par la sortie récente de SmallWorld chez Days of Wonder, reste un classique inégalé du jeu de stratégie.

Nous étions six joueurs avec, dans l’ordre du tour, Nicolas "Regi_Snow", Stéphane "Yodok", Moi, Aude "Moumouille", Yann "Le Yannou" et Sébastien "Sbedhy". À six, la partie s’annonçait longue. Elle le fut.

La partie fut serrée tout du long. Seuls quelques points d’écart nous séparaient les uns des autres. Après des démarrages forts, Séb et Nico n’ont pu tenir la distance, malgré le sursaut de Nicolas vers la fin. Yann et Aude ont joué le coude à coude légèrement suivit par Stéphane durant toute la partie avec des résultats constants. Seul meszigs, l’outsider du groupe, ai pu montrer toute mon habileté en partant dans les derniers et en remontant tout le long du jeu à la force du poignet dans les premières place avant de finir premier, non sans avoir subit les assauts répétés de Yann et Aude. J’ai, à chaque fois, pris les premières civilisations qui se présentaient (souvent celles délaissées par les autres). Et, j’ai décliné à chaque fois au bon moment. Ni trop tard, ni trop tôt.

Wanted

C’est vers 01h00 du matin, après moult tergiversations et testages de jeux « électroniques », que nous nous sommes mis d’accord pour une partie de Wanted. Stéphane est reparti à ce moment là.

C’est Aude, à son grand désespoir, qui a été nommé Shérif. Je fut son adjoint. Malgré l’acharnement du Yann contre nous, ce fut lui notre première victime. Puis, Séb est tombé sous les tirs du shérif bien qu’il était la plus part du temps hors de porté de nos tirs. Enfin, je suis décédé sous les coups d’une attaque d’indien, laissant seuls Nico et mon shérif pour un duel à mort qui a été gagné par la Loi.

Nous avons alors enchainé une deuxième partie de Wanted. Cette fois-ci, ce fut Nico le shérif. Aude fut la première victime de la fusillade. Il me semble que j’ai été à nouveau l’adjoint, mais je suis rapidement mort suite à l’explosion d’un bâton de dynamite. Puis, Sébastien est tombé. Il ne resta alors que Yann et Nico se faisant face pour un duel à mort. Ce duel fut épique et interminable ! Une grande pression et un grand nombre de retournements de situations prenait nous deux finalistes en défaut. Au final, et in extremis, « la Force est restée du côté de la Loi », pour paraphraser l’un de nos ex-ministre de l’intérieur.

Il devait être alors autour de 04h00 du matin quand nous nous sommes séparés avec l’espoir de réitérer une rencontre ludique comme celle-ci avant le début de l’été.