Cécile l’africaine
Le mal du pays ?
Article mis en ligne le 8 août 2007
dernière modification le 5 octobre 2021

par Laurent

Cécile, nous annonçait en grandes pompes il y a 4 mois son départ en Afrique du Sud. Mais, visiblement, la vie de nabab colonialiste ne lui suffit plus il faut qu’elle revienne faire du shopping dans la Capitale de la Mode [1] : Paris.

Si elle est ici pour quelques semaines, c’est aussi qu’en Afrique du Sud, même s’il y fait plus chaud là-bas en hiver qu’ici l’été ; ils n’ont ni bon vin, ni fromage qui pue, ni Eurodisneyland.

Parce qu’un bon frogomme bien coulant, bien de chez nous, quand on est aux antipodes, ça doit bien manquer à tout expatrié qui se respecte.

Cécile
Même en vacances, elle a un emploi du temps très serré.

Bon, elle n’est pas revenue en France que pour ça. C’est aussi pour passer quelques jours de vacances avec sa famille et ses amis. Goûter à l’air glacé des embruns bretons avec ses parents et aux gaz d’échappements des rues de Paname avec ses potes.

Indigestion sur les Champs
Au temple de la surabondance grasse et glacée.

C’est donc en touriste que nous avons passé une soirée festive ensemble avec Cécile et Manu. Un pub, un restau et un glacier. Nous n’avons pas pu expérimenté Vélib’ ce soir là, toutes les stations étaient vides... Ou en panne.

Vélib’
Ils font la course !

Toujours est-il qu’en ce qui me concerne, c’est décidé, acté. J’irais rejoindre Cécile et Mathias quelques jours pour visiter le pays de Chaka Zoulou, l’Afrique du Sud en février ou mars 2008 [2].


Ma noisette

Ici vous pouvez afficher les articles avec le mot-clé "special".

Plan du site Contact Mentions légales RSS

1999-2022 © ACADAMIA.ORG - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.51